8 octobre 2016 Rio Mavuba

Rio de passage sur beIN Sports

Rio Mavuba était de passage sur beIN Sports ce samedi, dans l’émission « La Causerie ». Voici ses principales déclarations.

 

Le rôle de capitaine

« Oui, je pense que c’est inné, c’est plus par rapport au comportement, je ne parlais pas trop étant jeune. Mais avec l’âge tu prends confiance et de la maturité. Depuis que j’ai 8-9 ans, je suis capitaine de mes équipes. Je prends du plaisir à guider le groupe, il faut quand même gérer avec ceux qui ne jouent pas. C’est important, on n’est pas au niveau du coach parce que ça doit être plus compliqué, mais c’est un rôle important ».

 

L’équipe de France

Ses débuts. « Ça a été très vite pour moi. J’ai commencé en janvier 2004 avec les Girondins, et au mois d’avril-mai le tournoi de Toulon, et au mois d’août je suis pris en équipe de France. Ça a été très, très vite ».

 

La suite en équipe de France. « A la fin à Bordeaux, ça ne se passait pas forcément que je le souhaitais, j’avais envie de partir. Je devais avoir un transfert dans un autre club, ça ne s’est pas fait, alors du coup je suis parti à Villarreal, et on connait la suite. Je suis rentré en France, ça se passait très bien avec le LOSC. Est arrivée une période où Laurent Blanc était sélectionneur, j’ai eu un gros trou, je n’ai pas été pris. Et quand ça a pu bien s’enchainer avec Didier Deschamps à son retour, je me suis blessé malheureusement alors que là j’étais très bien revenu. Ça laisse un peu de regrets mais heureusement qu’il y a eu la Coupe du Monde, quand même ! (sourire) ».

 

rio-mavuba-2

 

Le passage à Villarreal

« J’aurais aimé que ça se passe mieux. Mais humainement ça m’a apporté, je pense, ça m’a fait évoluer. J’aurais aimé avoir une belle aventure à l’étranger, notamment à Villarreal qui est un très beau club. Mais ça ne s’est pas très bien passé et à 23 ans j’avais envie de jouer. J’ai donc décidé de rentrer pour, à la base, six mois à Lille (rires) ».

 

Les Orphelins de Makala

« On a monté ça en 2009 et cela fait plusieurs années que cela continue. On accueille des enfants et on essaye de leur donner une vie normale. Grâce au soutien de tout le monde, ceux qui sont là depuis le début aussi, ça tourne, et cette année encore on va essayer de refaire le concert au Zénith de Lille au profit des enfants. Généralement je m’y déplace au mois de juin pendant les grandes vacances ».

 

rio-mavuba

 

La situation actuelle de Lille

« Déjà, j’espère qu’on va vite se sortir de là où on est parce que ça ne correspond pas à la valeur de notre effectif. J’espère qu’on va vite rebasculer dans la première partie de tableau […] Avant Nancy, le Président et venu et c’est vrai que je ne l’avais que rarement vu parler comme ça avant un match. Il a parlé dans la semaine, avant le match… Il connait la situation et il fallait qu’on réagisse. Ça a porté ses fruits. Son discours était de retrouver des valeurs, donner encore plus sur le terrain, donner de l’amour à tous nos supporters qui sont là derrière nous. Il y a beaucoup de choses qui ont fait qu’on a loupé ce début de saison, si on est là aujourd’hui c’est que forcément il y a eu des soucis. L’élimination en Ligue Europa, elle a laissé des traces. On a commencé la saison à l’envers, le niveau de confiance a baissé, il y a eu des décisions arbitrales aussi sans se cacher derrière ça… Ça a été un début de saison compliqué […] Oui, c’était aussi un souci mental, je ne sais pas si on ne s’est pas reposé sur la deuxième partie de saison dernière qui a été très bonne. Mais aujourd’hui, depuis 4-5 matches, tout le monde bosse et est sérieux. On n’est pas forcément récompensés comme on le souhaiterait mais il faut continuer dans ce sens-là ».

 

Entraineur un jour ?

« C’est important de prendre le meilleur de tous les entraineurs que j’ai connu. Entraineur ? Oui, ça peut me plaire. J’y pense, j’y regarde, mais aujourd’hui je suis encore trop jeune (rires) ».

 

Les vidéos à retrouver ICI et ICI.

Mots-clés: , , , , , ,