17 novembre 2016 Rio Mavuba

Mavuba était de passage dans Team Duga

Rio Mavuba était de passage hier soir dans Team Duga, sur RMC, et a traité de plusieurs sujets. Les voici ci-dessous.

 

Retour sur le début de saison

« Le début de saison a été galère. Des matches qui se transformaient en victoire ou match nul pour nous, là, se sont transformés en défaite. Il y a des choses qui ne vont pas, on essaye de rectifier le tir, mais cela continue de ne pas tourner en notre faveur même si l’état d’esprit est meilleur qu’en début de saison. L’année dernière on se montrait ultra efficace dans nos temps forts, là on a touché 7-8 fois les montants… On sait que les matches de Ligue 1 ne tiennent à rien. On subit des défaites, la confiance baisse. Tout le monde n’était pas à son meilleur niveau et je pense qu’il y a plusieurs choses qui ont fait qu’on en est là aujourd’hui. Eder par exemple a dû digérer après l’Euro, tout ce qu’il a vécu au Portugal. Mais aussi maintenant tout ce qu’il prend dans le sens inverse… On le voit, ça ne fait pas les grands titres, mais on le voit sur le terrain, il y a moins de trucs sifflés pour lui… J’espère qu’il n’y a pas de coïncidence avec l’Euro. Pour Vincent Enyeama, il revient, là, à son meilleur niveau. Mais c’est surtout que beaucoup d’entre nous n’étaient pas forcément à leur meilleur niveau ».

 

Le prochain match face à Lyon

« Il va falloir faire un match face à Lyon libéré, il va falloir qu’on se lâche, sinon on ne va pas pouvoir marquer des buts. Surtout qu’on se montre efficace. Sur coup de pied arrêté aussi, chose qu’on n’arrive pas à faire malgré les gabarits qu’on a. On est 8èmes, il va falloir tenter, tout simplement ».

 

L’avis de Rio sur les futurs investisseurs

« Je pense qu’inconsciemment ça doit toucher tout le monde, tout le monde doit se poser des questions, se demander ce qu’il va se passer. Vu notre classement, ce n’est peut-être pas le meilleur moment, même si pour le LOSC c’est une bonne chose. Pour nous, joueurs actuels, on aimerait que la situation soit plus claire. Mais voilà, aujourd’hui, on n’a pas le choix et la priorité c’est de remonter au classement […] Ce n’était pas facile tous les ans de vendre les meilleurs éléments, ou des jeunes prometteurs. C’était le train de vie du LOSC. Mais malgré ça, depuis que le Président Seydoux est à la tête, le LOSC a été 12 fois européen sur 15, c’est quand même un bilan positif. Mais ce n’est pas simple de tous les ans reconstruire. On voit depuis 2-3 saisons que les débuts ne sont pas forcément bons car il faut recréer un groupe, une cohésion, une dynamique ».

 

 Message au prochain investisseur ?

« Je ne suis pas tout jeune mais je me sens très bien physiquement. J’aimerais faire partie du projet et s’il peut y avoir une passation, pour que je transmette, ça serait mon envie ».

 

Mots-clés: , , , , ,