10 décembre 2017 Rio Mavuba

Les déclarations de Rio Mavuba au CFC du 10/12

Rio Mavuba était présent sur le plateau du Canal Football Club. Le joueur de l’AC Sparta Prague a répondu à plusieurs sujets. Voici ses réponses ci-dessous.

 

Le Sparta Prague

« C’est une nouvelle aventure, un nouveau club, un nouveau challenge, on est parti en famille. On découvre une nouvelle culture, c’est intéressant […] Au départ, avec Lille – c’est vrai que j’étais un peu entêté aussi – je me suis peut-être dit ‘on va jouer au con aussi’. Mais Prague est venu, ça a été le premier club qui s’est vraiment manifesté. Je n’avais pas envie de rester dans le ‘Loft’ six mois, j’avais envie de jouer. Ils m’ont expliqué qu’ils ne voulaient pas un prêt, ils m’offraient un contrat de trois ans, je n’ai pas dit non […] J’ai mon fils qui joue aussi au Sparta, du coup du squatte le centre d’entrainement toute la journée (rires) […] Si j’ai gardé la même image là-bas qu’en France ? Je n’ai pas changé, je suis naturel, je suis plutôt un garçon positif et de bonne humeur, donc j’essaye de toujours transmettre ça ».

 

Au Sparta, il s’agit de sa seconde expérience à l’étranger. 

« J’arrive déjà avec plus d’expérience qu’à Villarreal. J’aborde donc ça différemment. Il faut savoir s’intégrer, bien sûr, se faire accueillir par ses nouveaux partenaires. Ce sont des choses que je n’avais pas forcément perçues il y a dix ans. Aujourd’hui j’ai plus de bouteille. Et puis il faut surtout faire le taf sur le terrain […] La priorité reste le terrain. A Villarreal, le niveau était différent de celui de Prague. Mais c’est de tout, l’expérience aide énormément. Il faut vraiment beaucoup discuter avec le coach, qu’il te veuille, c’était l’erreur que j’avais faite à Villarreal où j’avais été recruté par le directeur sportif et les dirigeants ».

 

bandicam 2017-12-10 19-12-29-354

 

Son départ du LOSC

« Rester, c’est ce qui était prévu à l’époque avec le Président Seydoux. J’avais signé un contrat de joueur de quatre ans, et un contrat de trois ans de reconversion. Après, il y a eu un changement de Président, l’arrivée de Marcelo Bielsa qui a souhaité ne pas s’appuyer sur une douzaine de joueurs de l’effectif présent. Comme vous le savez, on s’est retrouvé dans un ‘Loft’ […] C’est comme ça, même si j’aurais aimé que ça se termine différemment. Aujourd’hui, je ne retiens que l’aventure que je vis, et je ne retiens de Lille que le positif. Ça ne sert à rien de rester sur cette histoire. Le contrat de reconversion tient toujours, oui ».

 

Sur la situation des Girondins de Bordeaux, son club formateur

« Je suis très surpris de voir où ils sont aujourd’hui parce qu’ils avaient bien débuté le championnat. Mais après, même quand ils étaient très, très bien, dans le contenu ce n’était pas non plus extraordinaire. Je me souviens de ce match à Lille, où ils sont à onze contre dix, ils doivent maîtriser et gagner ce match… Au final ils font 0-0. Quand on a des occasions comme ça qu’on laisse filer, quand on a d’autres matches qu’on doit maîtriser et qu’on ne gagne pas… ».

 

bandicam 2017-12-10 19-19-01-941

 

Sur le prochain concert en faveur des « Orphelins de Makala« 

« Ce sera le 30 avril au Zénith de Lille. La billetterie ouvre demain matin à 9 heures ».

 

Sur l’actuelle trêve du 3 décembre au 3 janvier en République Tchèque

« Je crois que depuis la Maternelle, je n’ai jamais eu un mois de vacances au mois de décembre (rires). On va profiter en famille ».

Mots-clés: , , , , , , , , , , , , ,