Les déclarations de Rio Mavuba au CFC du 10/12

Rio Mavuba était présent sur le plateau du Canal Football Club. Le joueur de l’AC Sparta Prague a répondu à plusieurs sujets. Voici ses réponses ci-dessous.

 

Le Sparta Prague

« C’est une nouvelle aventure, un nouveau club, un nouveau challenge, on est parti en famille. On découvre une nouvelle culture, c’est intéressant […] Au départ, avec Lille – c’est vrai que j’étais un peu entêté aussi – je me suis peut-être dit ‘on va jouer au con aussi’. Mais Prague est venu, ça a été le premier club qui s’est vraiment manifesté. Je n’avais pas envie de rester dans le ‘Loft’ six mois, j’avais envie de jouer. Ils m’ont expliqué qu’ils ne voulaient pas un prêt, ils m’offraient un contrat de trois ans, je n’ai pas dit non […] J’ai mon fils qui joue aussi au Sparta, du coup du squatte le centre d’entrainement toute la journée (rires) […] Si j’ai gardé la même image là-bas qu’en France ? Je n’ai pas changé, je suis naturel, je suis plutôt un garçon positif et de bonne humeur, donc j’essaye de toujours transmettre ça ».

 

Au Sparta, il s’agit de sa seconde expérience à l’étranger. 

« J’arrive déjà avec plus d’expérience qu’à Villarreal. J’aborde donc ça différemment. Il faut savoir s’intégrer, bien sûr, se faire accueillir par ses nouveaux partenaires. Ce sont des choses que je n’avais pas forcément perçues il y a dix ans. Aujourd’hui j’ai plus de bouteille. Et puis il faut surtout faire le taf sur le terrain […] La priorité reste le terrain. A Villarreal, le niveau était différent de celui de Prague. Mais c’est de tout, l’expérience aide énormément. Il faut vraiment beaucoup discuter avec le coach, qu’il te veuille, c’était l’erreur que j’avais faite à Villarreal où j’avais été recruté par le directeur sportif et les dirigeants ».

 

bandicam 2017-12-10 19-12-29-354

 

Son départ du LOSC

« Rester, c’est ce qui était prévu à l’époque avec le Président Seydoux. J’avais signé un contrat de joueur de quatre ans, et un contrat de trois ans de reconversion. Après, il y a eu un changement de Président, l’arrivée de Marcelo Bielsa qui a souhaité ne pas s’appuyer sur une douzaine de joueurs de l’effectif présent. Comme vous le savez, on s’est retrouvé dans un ‘Loft’ […] C’est comme ça, même si j’aurais aimé que ça se termine différemment. Aujourd’hui, je ne retiens que l’aventure que je vis, et je ne retiens de Lille que le positif. Ça ne sert à rien de rester sur cette histoire. Le contrat de reconversion tient toujours, oui ».

 

Sur la situation des Girondins de Bordeaux, son club formateur

« Je suis très surpris de voir où ils sont aujourd’hui parce qu’ils avaient bien débuté le championnat. Mais après, même quand ils étaient très, très bien, dans le contenu ce n’était pas non plus extraordinaire. Je me souviens de ce match à Lille, où ils sont à onze contre dix, ils doivent maîtriser et gagner ce match… Au final ils font 0-0. Quand on a des occasions comme ça qu’on laisse filer, quand on a d’autres matches qu’on doit maîtriser et qu’on ne gagne pas… ».

 

bandicam 2017-12-10 19-19-01-941

 

Sur le prochain concert en faveur des « Orphelins de Makala« 

« Ce sera le 30 avril au Zénith de Lille. La billetterie ouvre demain matin à 9 heures ».

 

Sur l’actuelle trêve du 3 décembre au 3 janvier en République Tchèque

« Je crois que depuis la Maternelle, je n’ai jamais eu un mois de vacances au mois de décembre (rires). On va profiter en famille ».

Rio Mavuba : « C’était dur de rester en France et de jouer ailleurs qu’à Lille »

Canal+ a consacré un reportage sur Rio Mavuba. L’occasion pour le principal intéressé de revenir sur son choix de rejoindre Prague. « C’est sympa comme ville. Je suis là, toujours vivant, ne vous inquiétez pas (sourire). Je sais que ça a surpris mais j’ai tout simplement choisi Prague parce que c’était un club qui m’offrait l’opportunité de jouer la Coupe d’Europe. Malheureusement, on s’est fait éliminer lors des tours préliminaires de l’Europa League. Mais surtout, c’est un club qui est fait pour jouer le titre. Pour moi, c’était dur de rester en France et de jouer ailleurs qu’à Lille […] Si tout se passe bien, je pense que ça sera mon dernier contrat ».

 

bandicam 2017-10-27 20-10-44-133

 

L’ancien joueur des Girondins est également forcément revenu sur son départ du LOSC et de ce fameux ‘loft’. Il confirme cependant qu’il devrait bien revenir dans le Nord à la fin de sa carrière. « Je pense que comme ça me l’a été indiqué, il y avait un nouveau projet et ils ne comptaient pas sur moi. On a bien vu que c’est un projet avec de jeunes joueurs avec un fort potentiel et on va dire que je ne suis plus tout jeune. Evidemment que j’aurais aimé qu’on me traite autrement, ça serait mentir si je disais non. J’aurais aimé que ça se passe différemment. Maintenant, je vois que beaucoup de clubs procèdent comme ça, dès qu’ils ne comptent plus trop sur un joueur, il est mis à part. Je trouve ça dommage. Heureusement qu’on était nombreux dans ce loft. On se disait qu’on pouvait faire un bon championnat avec l’équipe du loft (sourire). Je n’en veux pas à Marcelo Bielsa, j’ai toujours respecté les choix de mes entraîneurs. Après c’est sûr que si j’avais été là, j’aurais aimé montrer de quoi j’étais capable mais j’ai respecté, c’est un choix. Ils ont voulu partir sur une autre direction. C’est lui qui a fait ses choix, c’est lui le premier responsable. Je pense qu’il assume. En tout cas, il ne se cache pas derrière ça, on ne peut pas lui reprocher ça […] C’est vrai que c’était un accord que j’avais eu avec Michel Seydoux et qui a été conservé par la nouvelle direction. Peut-être un jour devenir entraîneur des jeunes. Le terrain, c’est là où je me sens le mieux ».

 

Rio Mavuba : « Je rejoins le plus grand club de République Tchèque »

Rio Mavuba s’est engagé en faveur de l’AC Sparta Prague pour une durée de trois ans dans un club où il est souhaité par l’entraîneur, et connaîtra à sa seconde belle aventure à l’étranger. Le désormais ancien capitaine du LOSC a tenu à officialiser la nouvelle sur son site internet par quelques mots.

 

« When Sparta Prague reached out, it didn’t take long for me to discover and get to know a whole new championship, that of Czech Republic. I had a great connection with the coach and club who are counting on me for the next few seasons. I am so excited to play in this championship and share my experience to my new team.

I’m joining the biggest club in the Czech Republic, the most titled of all, and my ambition is to win the championship this year and play the European Cup. I am motivated and ambitious for my new colors and I look forward to meeting the supporters I’ve heard so much about ! ».

 

« Lorsque le Sparta Prague m’a tendu la main, je n’ai pas hésité longtemps à l’idée de découvrir un nouveau championnat, celui de République Tchèque. Il y eut un excellent feeling avec le coach et le club qui comptent sur moi pour les saisons à venir. Je suis vraiment très excité à l’idée d’évoluer dans ce championnat et de partager mon expérience à ma nouvelle équipe.

Je rejoins le plus grand club de République Tchèque, le plus titré de tous, et j’ai pour ambition de remporter dès cette année le championnat, et jouer la Coupe d’Europe. Je suis motivé et ambitieux pour mes nouvelles couleurs, j’ai hâte de rencontrer les supporters dont j’ai beaucoup entendu parler ».

 

Les images de la signature de Rio (Crédit Photos Sparta)

 

 

La vidéo

 

Au revoir Lille, mais pas ‘à jamais’ (sauf dans mon cœur) !

C’est avec beaucoup d’émotions que Rio a tenu à vous annoncer son départ du LOSC.

 

Le Nord m’aura donné 4 trophées : le championnat, la coupe de France, la naissance de mon fils Tiago en 2011 et en 2016 l’arrivée de ma princesse Aliyah. Mes enfants m’accompagneront tout au long de ma vie, tout comme ma Uma l’aura fait depuis Bordeaux mais dans mon cœur, le Nord, Lille resteront à jamais…

Aussi je tiens à remercier toutes les personnes que j’ai pu croiser et qui nous ont soutenus dans les bons comme dans les mauvais moments avec une mention spéciale pour mes coaches messieurs Claude Puel, Rudi Garcia, René Girard, Hervé Renard ; notre valeureux Président Monsieur Seydoux ainsi que les intendants, le personnel du bureau, nos fidèles supporters, les DVE… L’aventure n’est d’ailleurs pas terminée puisque le club me propose de revenir dans de nouvelles fonctions dès la fin de ma carrière de joueur. #LoscUnlimited…

Je ne pourrais finir ce message sans remercier également le formidable public lillois de Makala qui permet chaque année à nos 40 orphelins de vivre une vie normale. Merci pour votre indéfectible soutien et merci d’être présent chaque année pour notre événement au Zénith de Lille. Bien évidemment je souhaite qu’« Une Nuit à Makala » reste dans la ville qui l’aura vu naître et espère vous y retrouver encore chaque année.

Bonne chance au projet du nouveau LOSC, au coach, ainsi qu’au nouveau président Monsieur Lopez,

Prenez soin de vous et des vôtres !

#DogueunjourDogueToujours
#WeAreLosc

[Interview] Rio Mavuba : « J’ai encore envie de jouer, j’ai encore faim »

Contacté par RMC pour répondre aux fausses ‘informations » qui faisaient état d’un renvoi de Luchin hier, Rio Mavuba a expliqué que sa reprise de l’entrainement était différée au 3 juillet.

 

« J’étais présent à Lille lundi matin (le 19 juin), et je suis convié à l’entrainement le 3 juillet. J’ai pu lire pas mal de conneries dans des grands journaux, notamment L’Equipe et La Voix du Nord, mais évidemment que le LOSC ne m’a jamais interdit d’aller au domaine de Luchin. C’est juste que je reprends le 3 juillet, tout simplement […] Il y a deux parties, une partie qui reprend le 19, et une partie qui reprend le 3 juillet. J’ai lu aussi que j’avais fait des tests lundi et qu’après les avoir faits, on m’avait dit de rentrer chez moi… Mais ce sont des purs mensonges. Dans un premier temps, on avait tous reçu la date de la reprise, qui était le 19 juin, donc j’y suis allé, et on m’a dit que c’était le 3 juillet. Donc je n’ai pas fait de tests, je suis parti directement. Il n’y a pas eu de souci majeur ».

 

Cela dit, comme tout joueur, Rio, qui est toujours sous contrat de joueur professionnel pour deux saisons avec le LOSC, discutera de son avenir à partir du 3 juillet prochain.

« Je reprendrai le 3 juillet, et on verra bien ce qui va se passer. Ma volonté ce sera de voir ce qui se passera à la rentrée. Je suis encore sous contrat avec le LOSC pendant deux ans. Pour l’instant, j’ai eu des discussions avec Luis Campos, je n’ai jamais eu Marcelo Bielsa. Évidemment, je pense qu’il faut qu’on discute de mon avenir, on voit bien qu’il y a un nouveau projet. On doit en discuter. Mais ça se passera à partir du moment où je serai à Luchin, le 3 juillet […] Pour l’instant, je ne sais pas de quoi mon avenir sera fait, mais ce que je sais c’est que j’ai deux ans de contrat, et je suis là. Je ne suis pas parti. Je suis à Lille, et encore pendant deux ans ».

 

D’ailleurs, travailler avec Marcelo Bielsa serait quelque chose d’enthousiasmant pour le capitaine emblématique du LOSC.

« Cela reste un entraineur passionnant, mystérieux. On a envie de le découvrir ! Maintenant, je respecte tous les choix faits par le club, mais là aujourd’hui, je me sens très bien physiquement, j’ai bien bossé. J’ai envie de continuer à jouer. Physiquement, je me sens très bien. J’ai eu la chance de faire les dix derniers matches de la saison, ça s’est bien passé. Il faut que j’enchaine. J’ai bien bossé cet été, et je vais continuer à bosser jusqu’au 3 juillet […] J’ai encore envie de jouer, j’ai encore faim. Je suis très passionné par mon métier est le football est ma priorité, j’ai envie de continuer, c’est clair ».

 

 

 

[Vidéos] Rio de passage dans « Le Vestiaire »

Rio Mavuba était de passage hier dans « Le Vestiaire », émission sur SFR Sports. Le capitaine du LOSC s’est exprimé sur plusieurs sujets comme ses débuts à Bordeaux, les bons moments au LOSC, couronnés de titres, sa relation avec Mathieu Valbuena, mais également sa situation personnelle avec Frédéric Antonetti. Voici en premier lieu l’extrait sur ce dernier thème, ainsi que toutes autres vidéos de ses interventions ci-dessous.

 

« Je vais parler pour moi en tout cas. Quand il est arrivé à Lille, qu’il secoue les habitudes, je trouve que c’est une bonne chose, parce que parfois on peut se sentir installé et notamment pour moi, qui suis depuis longtemps dans le vestiaire. Après, par moments, ça a été compliqué. Parfois c’était vexant, un peu humiliant. Les choses qu’il faisait, vis-à-vis de moi… Par exemple, on est là dans le vestiaire, il va dire ‘untel c’est sérieux, lui c’est sérieux, lui aussi’. Même des gens qui étaient moins sérieux parce que je connais bien les mecs… Mais sans citer mon nom, alors que j’étais capitaine. Ça te fait perdre de la légitimité… Après, je n’ai jamais rien dit, je ne me suis jamais plains, j’ai toujours écouté et fait ce qu’il m’a dit. Il m’a fait changer de poste, en me faisant jouer 8. A 32 ans tu te dis que tu as plus tendance à reculer qu’à monter sur le terrain… Je lui ai toujours dit que mon poste, c’était 6, et que 8 je le faisais parce qu’il fallait dépanner l’équipe. Il avait sa vision des choses. Mais j’ai toujours respecté ses choix. On peut retourner un vestiaire rapidement… On n’a jamais fait ça, on s’est toujours battus jusqu’au bout. Pourtant, j’ai aimé ses séances tactiques, j’étais vraiment à l’écoute. Mais voilà, ça s’est passé comme ça. A la fin on a vu le départ de Florent Balmont qui était un historique au club. Dans le management c’était plus compliqué. Ça a été un passage que j’ai apprécié sur le terrain au niveau de son approche, mais humainement ça a été plus compliqué ».

 

https://twitter.com/SFR_Sport/status/812420196761739265

 

Les autres vidéos :

 

 

https://twitter.com/SFR_Sport/status/812411016042553345

https://twitter.com/SFR_Sport/status/812413281935749124

https://twitter.com/SFR_Sport/status/812415118751498240

https://twitter.com/SFR_Sport/status/812420925459202048

https://twitter.com/SFR_Sport/status/812422906227499008

https://twitter.com/SFR_Sport/status/812428660359757824

 

Mavuba était de passage dans Team Duga

Rio Mavuba était de passage hier soir dans Team Duga, sur RMC, et a traité de plusieurs sujets. Les voici ci-dessous.

 

Retour sur le début de saison

« Le début de saison a été galère. Des matches qui se transformaient en victoire ou match nul pour nous, là, se sont transformés en défaite. Il y a des choses qui ne vont pas, on essaye de rectifier le tir, mais cela continue de ne pas tourner en notre faveur même si l’état d’esprit est meilleur qu’en début de saison. L’année dernière on se montrait ultra efficace dans nos temps forts, là on a touché 7-8 fois les montants… On sait que les matches de Ligue 1 ne tiennent à rien. On subit des défaites, la confiance baisse. Tout le monde n’était pas à son meilleur niveau et je pense qu’il y a plusieurs choses qui ont fait qu’on en est là aujourd’hui. Eder par exemple a dû digérer après l’Euro, tout ce qu’il a vécu au Portugal. Mais aussi maintenant tout ce qu’il prend dans le sens inverse… On le voit, ça ne fait pas les grands titres, mais on le voit sur le terrain, il y a moins de trucs sifflés pour lui… J’espère qu’il n’y a pas de coïncidence avec l’Euro. Pour Vincent Enyeama, il revient, là, à son meilleur niveau. Mais c’est surtout que beaucoup d’entre nous n’étaient pas forcément à leur meilleur niveau ».

 

Le prochain match face à Lyon

« Il va falloir faire un match face à Lyon libéré, il va falloir qu’on se lâche, sinon on ne va pas pouvoir marquer des buts. Surtout qu’on se montre efficace. Sur coup de pied arrêté aussi, chose qu’on n’arrive pas à faire malgré les gabarits qu’on a. On est 8èmes, il va falloir tenter, tout simplement ».

 

L’avis de Rio sur les futurs investisseurs

« Je pense qu’inconsciemment ça doit toucher tout le monde, tout le monde doit se poser des questions, se demander ce qu’il va se passer. Vu notre classement, ce n’est peut-être pas le meilleur moment, même si pour le LOSC c’est une bonne chose. Pour nous, joueurs actuels, on aimerait que la situation soit plus claire. Mais voilà, aujourd’hui, on n’a pas le choix et la priorité c’est de remonter au classement […] Ce n’était pas facile tous les ans de vendre les meilleurs éléments, ou des jeunes prometteurs. C’était le train de vie du LOSC. Mais malgré ça, depuis que le Président Seydoux est à la tête, le LOSC a été 12 fois européen sur 15, c’est quand même un bilan positif. Mais ce n’est pas simple de tous les ans reconstruire. On voit depuis 2-3 saisons que les débuts ne sont pas forcément bons car il faut recréer un groupe, une cohésion, une dynamique ».

 

 Message au prochain investisseur ?

« Je ne suis pas tout jeune mais je me sens très bien physiquement. J’aimerais faire partie du projet et s’il peut y avoir une passation, pour que je transmette, ça serait mon envie ».

 

[J10] Mavuba : « On est un peu soulagés mais ça demande confirmation »

Une victoire qui fait du bien pour le LOSC que celle obtenue face à Bastia (2-1). Cela demande confirmation selon le capitaine des Dogues mais face à Paris pour la prochaine rencontre, ce sera forcément plus difficile.

 

Rio sur Bastia et le début de saison

« On est contents, une victoire, c’est ce qu’il fallait. Peu importe la manière, il fallait gagner. On est un peu soulagés mais ça demande confirmation. Globalement, il y a une maitrise, mais quand il n’y a rien qui tombe pour vous, et quand ils mettent le 2-1, je pense qu’on a fait les vingt dernières minutes avec un peu de peur. Au final, ça va, on a été costauds […] Il y a eu cette élimination en Coupe d’Europe qui nous a fait du mal. Après on va à Metz, un match que l’on maitrise, et on perd 3-2 sur la fin. On a vraiment mal débuté cette saison et on a manqué ensuite clairement d’efficacité. L’année dernière, on savait être costauds et marquer quand il fallait, et là on manque de réalisme et on prend toujours ce but. Il y a un peu de tout, un manque de confiance, des joueurs pas à leur meilleur niveau, et tout réuni ça nous a plombé le début de saison […] Encore ce soir, Bastia n’a pas grand-chose, et ils mettent encore un but. A 2-0 on s’est un peu relâché et on prend ce but ; 20 dernières minutes avec des frayeurs […] On sait qu’on est un effectif qui mérite mieux mais il faut le montrer sur le terrain, et on ne l’a pas fait en début de saison. C’est surtout ça la réalité. Parfois, on ne s’inquiète pas pour Lille mais ça peut aller tellement vite… On a vu d’autres clubs qui sont descendus, donc il faut rester vigilent. Si on peut ramener un point contre Paris, ce sera top, mais c’était bien de gagner avant de recevoir Paris […] Là, dans l’état d’esprit, on a senti une équipe concernée, comme depuis 3-4 matches, mais on ne ramenait rien. Là c’était important de gagner » (RMC).

 

Rio sur sa situation personnelle

« En début de saison, je n’ai pas trop joué, j’étais un peu sur le côté. Ça fait 5-6 matches où j’ai retrouvé une place de titulaire. J’espère que cela va continuer comme ça et que l’on va continuer à gagner des matches ».

 

 

Les statistiques de Rio face à Bastia

90 minutes de jeu

31 passes réussies

86.1% de passes réussies

50% de passes vers l’avant

50 ballons joués

13 ballons gagnés

8 ballons perdus

1 dribble réussi

5 duels gagnés (45.5%)

1 interception

1 tacle réussi

1 faute subie

1 faute commise

 

Photo LOSC, stats Opta