[J10] Mavuba : « On est un peu soulagés mais ça demande confirmation »

Une victoire qui fait du bien pour le LOSC que celle obtenue face à Bastia (2-1). Cela demande confirmation selon le capitaine des Dogues mais face à Paris pour la prochaine rencontre, ce sera forcément plus difficile.

 

Rio sur Bastia et le début de saison

« On est contents, une victoire, c’est ce qu’il fallait. Peu importe la manière, il fallait gagner. On est un peu soulagés mais ça demande confirmation. Globalement, il y a une maitrise, mais quand il n’y a rien qui tombe pour vous, et quand ils mettent le 2-1, je pense qu’on a fait les vingt dernières minutes avec un peu de peur. Au final, ça va, on a été costauds […] Il y a eu cette élimination en Coupe d’Europe qui nous a fait du mal. Après on va à Metz, un match que l’on maitrise, et on perd 3-2 sur la fin. On a vraiment mal débuté cette saison et on a manqué ensuite clairement d’efficacité. L’année dernière, on savait être costauds et marquer quand il fallait, et là on manque de réalisme et on prend toujours ce but. Il y a un peu de tout, un manque de confiance, des joueurs pas à leur meilleur niveau, et tout réuni ça nous a plombé le début de saison […] Encore ce soir, Bastia n’a pas grand-chose, et ils mettent encore un but. A 2-0 on s’est un peu relâché et on prend ce but ; 20 dernières minutes avec des frayeurs […] On sait qu’on est un effectif qui mérite mieux mais il faut le montrer sur le terrain, et on ne l’a pas fait en début de saison. C’est surtout ça la réalité. Parfois, on ne s’inquiète pas pour Lille mais ça peut aller tellement vite… On a vu d’autres clubs qui sont descendus, donc il faut rester vigilent. Si on peut ramener un point contre Paris, ce sera top, mais c’était bien de gagner avant de recevoir Paris […] Là, dans l’état d’esprit, on a senti une équipe concernée, comme depuis 3-4 matches, mais on ne ramenait rien. Là c’était important de gagner » (RMC).

 

Rio sur sa situation personnelle

« En début de saison, je n’ai pas trop joué, j’étais un peu sur le côté. Ça fait 5-6 matches où j’ai retrouvé une place de titulaire. J’espère que cela va continuer comme ça et que l’on va continuer à gagner des matches ».

 

 

Les statistiques de Rio face à Bastia

90 minutes de jeu

31 passes réussies

86.1% de passes réussies

50% de passes vers l’avant

50 ballons joués

13 ballons gagnés

8 ballons perdus

1 dribble réussi

5 duels gagnés (45.5%)

1 interception

1 tacle réussi

1 faute subie

1 faute commise

 

Photo LOSC, stats Opta

 

 

[J18] Jamais deux sans trois

Jamais deux sans trois. Le LOSC poursuit sa remontée extraordinaire en l’emportant face à Lorient et avec la manière, sur le score de 3-0 (Buts de Bauthéac à la 28ème et la 55ème, puis de Sidibé à la 84ème). Lille remonte ainsi provisoirement à la 11ème place de Ligue 1 avec 23 points au compteur (+2).

 

12386733_10207632282182201_215729876_n

 

Les stats de Rio 

90 minutes de jeu

52 ballons joués

9 ballons gagnés

6 ballons perdus

90% de passes réussies

1 faute commise

 

La réaction de Rio

 

   

Massage apres match …

Posté par RioMavuba sur samedi 12 décembre 2015

[J16] Une victoire pour le moral

Le LOSC a renoué avec la victoire contre Saint-Étienne mercredi 2 décembre 2015 en l’emportant sur les Verts sur le score de 1-0 (But de Benzia, 60ème), pour le compte de la 16ème journée de Ligue 1.

 

90 minutes de jeu

41 ballons joués

13 ballons gagnés

8 ballons perdus

82% de passes réussies

5 fautes subies

1 faute commise

 

12319776_10207587807870371_834553498_n

 

 

« Le travail se fera sentir petit à petit, là c’est bien dans la cohésion, dans l’état d’esprit, même dans certaines phases de jeu on a vu qu’il y avait ce que le coach avait demandé, les appels en profondeur… »

 

 

[J1] Lille commence par une défaite

Le LOSC ouvrait le bal pour la première journée de Ligue 1 2015-2016 en recevant le Paris Saint-Germain. Malgré une supériorité numérique de plus d’une mi-temps des suites de l’expulsion de Rabiot, les Dogues ont encaissé un but par l’intermédiaire de Lucas et n’ont pas réussi à renverser la vapeur. Ce sera donc une défaite au final sur le plus petit des score (0-1).

 

Rio a joué 68 minutes avant d’être remplacé par Mounir Obbadi. Il était capitaine lors de cette rencontre.

 

Ses statistiques

39 ballons joués

7 ballons gagnés

3 ballons perdus

92% de passes réussies

1 faute subie

1 carton jaune reçu

 

 

Sans titre

 

 

La feuille de match

 

1ère journée de Ligue 1 2015-2016

Vendredi 07 août 2015 à 20h30
Stade Pierre Mauroy, Lille
Arbitre : M. Fredy Fautrel
But : Lucas (57ème)

Cartons jaunes : Mavuba (49ème), Boufal (83ème), Pavard (88ème) – Rabiot (24ème, 28ème)

Carton rouge : Rabiot (28ème)
Lille : Enyeama – Pavard, Amadou (Mendes, 46ème), Civelli, Sidibé – Corchia, Balmont, Mavuba (c) (Obbadi, 68ème), Bauthéac – Boufal, Guirassy (Tallo, 62ème).
Paris : Trapp – Aurier, Thiago Silva (c), David Luiz, Maxwell – Verratti (Stambouli, 73ème), Rabiot, Matuidi – Lucas (Augustin, 88ème), Cavani, Pastore (Thiago Motta, 46ème).

 

 

 

Rio : « J’ai fait le choix du cœur »

 Pour son site officiel, Rio a répondu à quelques questions. Une interview exclusive.

 

Rio, tu as une bonne nouvelle à nous annoncer ?

Oui, c’est avec une grand satisfaction et de la fierté que je vous annonce aujourd’hui ma prolongation pour une durée de quatre saisons au LOSC. Cela me paraissait logique de poursuivre l’aventure afin de réaliser les objectifs du club dès la saison prochaine. Le LOSC ne demande qu’à grandir. J’ai eu bien évidemment plusieurs propositions étant libre de tout contrat, mais j’ai fait le choix du cœur.

 

Qu’est ce qui a fait la différence ?

J’ai toujours dit que je ne fermerai jamais la porte au LOSC. En coulisses, nous nous sommes réunis tranquillement et tout est allé très vite, grâce également au Président Michel Seydoux qui a œuvré pour que je reste. C’est surtout la continuité qui a primé le fait que ma famille et moi nous sentions bien ici, le fait que je me sente bien dans ce club qui m’a apporté le plus au niveau de mon palmarès, et qui m’apporte une stabilité personnelle.

 

Rene GIRARD / Rio MAVUBA

 

Il y a aussi l’arrivée d’Hervé Renard…

Tout à fait. J’ai d’ailleurs une pensée aujourd’hui pour René Girard qui ne sera plus notre entraineur la saison prochaine. C’est un entraineur que j’apprécie tout particulièrement pour ses qualités d’homme et de technicien. Il a toujours eu confiance en moi et n’a jamais lâché malgré les critiques. Aujourd’hui, c’est Hervé Renard, vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations avec la Côte d’Ivoire, ce n’est pas rien… Il voulait, comme les dirigeants, que je reste pour les saisons à venir, donc tout était réuni pour moi.

 

Tu as eu 31 ans en mars dernier et avec ces quatre ans, on te voit bien finir ta carrière à Lille…

Oui mais je n’ai ‘que’ 31 ans (rires). Je me sens encore jeune, et je compte bien jouer tant que mon corps répondra présent, et je me sens en pleine forme, même si les vacances vont faire du bien. A vrai dire, je pense que c’est le meilleur âge pour mon poste, et je compte bien tout faire pour participer à cet Euro qui s’annonce dans quelques mois… Je vais continuer d’épauler également les plus jeunes, et ceux du centre qui viendront avec nous, afin qu’ils progressent au mieux. Je ne changerai pas, c’est ma nature, et mon rôle de capitaine…

 

On termine par un petit mot pour les supporters ?

Oui, je voulais vraiment les remercier pour cette saison passée avec eux, parce qu’elle n’a pas été toute rose. Il était difficile pour nous de jouer sur plusieurs tableaux et nous avons un peu pris de retard en championnat, ce qui nous a empêchés de jouer l’Europe la saison prochaine. Mais ce sera un mal pour un bien, vous verrez, car nous serons plus frais et nous comptons bien nous rattraper la saison prochaine. Merci à vous pour votre soutien, continuez de nous soutenir dans les bons et les mauvais moments. Je vous donne rendez-vous dans quelques semaines pour une nouvelle aventure et vous transmets mon amitié.

 

 

Rio Mavuba : « J’aime le LOSC » par LOSCTV

[Officiel] Rio prolonge de quatre ans

La nouvelle est tombée à l’instant et est désormais officielle ; le capitaine du LOSC, Rio Mavuba, prolonge l’aventure lilloise pour les quatre prochaines saisons.

 

« Je suis très heureux de vous annoncer que je serai encore un Dogue pour les quatre prochaines saisons. Ce sera une fierté pour moi de représenter le LOSC pour les années à venir. Merci à tous ceux qui ont fait que cette aventure continue. We Are LOSC ! »

 

Dès 14h30 demain, retrouvez l’interview de Rio sur son site officiel.

 

 

Rio : « J’aimerais être fixé avant Metz »

 

Interrogé sur son avenir, Rio a répondu qu’il discutait actuellement avec Lille et des clubs étrangers. Le capitaine du LOSC, qui a joué son dernier match de la saison à domicile, espère être fixé avant la dernière rencontre, face à Metz. « Au niveau personnel, j’ai vécu cette rencontre avec un sentiment un peu étrange, car je ne sais toujours pas s’il s’agissait de ma dernière au Stade Pierre Mauroy. Je ne ferme pas la porte au LOSC et Lille ne me ferme pas la porte. On est en pleine discussion. Je me sens bien ici, mais il faut aussi étudier le projet que le club me propose. Il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte mais j’aimerais être fixé sur mon avenir avant le match de samedi face à Metz. Pour le moment, rien n’est fait ».

 

Rio : « Ça aurait pu être ma famille »

Invité du Grand Journal de Canal+, Rio a été interrogé sur la situation actuelle des migrants prenant tous les risques pour rejoindre l’Europe. Une histoire qui n’est pas sans rappeler le passé du capitaine du LOSC…

 

« Ça me touche. Je me dis que je suis passé par là, et peut-être qu’aujourd’hui je ne serais pas là si j’avais eu le même destin que ceux qu’on a perdu ces derniers jours. Forcément, en tant que citoyen du monde et français, ça me touche. Maintenant, je trouve dommage qu’il y ait de gros incidents comme ça pour en parler […] En 1984, c’était la Guerre Civile en Angola. Mon père, ma mère, ont décidé de nous faire quitter le pays avec mes frères et sœurs. Pour une vie meilleure, tout simplement. D’après les échos que j’ai – parce que j’ai malheureusement perdu mes parents – mes frères m’ont raconté, on aspire à vivre mieux que ce qu’on a dans le pays, parce que c’est dur, et cela passe par un départ. Pour ma part, je suis né sur le bateau qui traversait la Méditerranée. Quand je vois ce qui se passe aujourd’hui, ça me prend, ça me parle, parce que ça aurait pu être ma famille et moi… ».

 

Un trait d’union avec son association, les Orphelins de Makala.

 

« Aujourd’hui, j’ai la chance d’être là. Donc j’essaie de renvoyer l’ascenseur, en aidant ces orphelins à Kinshasa pour leur rendre la vie meilleure. Dans un premier temps, je voulais faire une école de foot parce que mon père était un grand footballeur là-bas. Puis, je me suis dit en y étant allé en 1995, en voyant tous ces enfants dans la rue, que c’était dommage de ne rester que dans le football ».

 

Avec en conclusion. « Il faut qu’on se bouge tous, chacun à notre niveau, et qu’on agisse au-dessus de nous ».

 

 

Le replay de Canal