Quand Mavuba dit tout sur Hazard…

Dans le quotidien belge « La dernière Heure » aujourd’hui, le capitaine du LOSC Rio Mavuba a été interrogé exclusivement sur Eden Hazard, le milieu de terrain des Diables Rouges. Et voici ce que cela donne…

 

Sur l’évolution d’Eden Hazard lors de cet Euro…

« J’ai regardé tous les matches de la Belgique. J’étais même à Lyon pour Italie – Belgique. Dans l’ensemble, Eden fait un très bon Euro, mais les gens sont très critiques envers lui. La défaite face à l’Italie n’a pas aidé. On a dit qu’il ralentissait le jeu, mais on oublie de dire que l’Italie défendait bien. Je trouve, justement, qu’il était l’un des seuls à oser ».

 

Le match face à la Hongrie

« Ce dernier match était top. Il est capable de reproduire ce niveau à l’avenir. Il est parfois trop altruiste et ne pense pas assez à lui mais face à la Hongrie, il a fait un très bon match. Il a su alterner le jeu collectif et le jeu individuel. Et quand il marque, on parle toujours plus de lui. J’ai presque envie de lui dire de plus s’affirmer. Il ne pense qu’au collectif. Il ne tire pas les coups francs; au début, il ne bottait pas les penalties. Il laisse tout aux autres. Même à Chelsea, il disait que d’autres étaient déjà là avant et qu’il les laissait faire. En fait, il laisse les choses venir naturellement. Il doit un peu plus penser à lui, à sa gueule ».

 

La comparaison avec Cristiano Ronaldo

« Ils sont moins dans la simplicité du geste. CR7 en terme de stats, il est au-dessus d’Eden, mais quand je vois un match, j’ai plus de plaisir à voir jouer Eden, c’est plus beau. Il va être capable d’éliminer, de prendre le ballon dans ses vingt mètres et aller marquer en faisant tout le terrain ».

 

L’importance de Rio lorsqu’Eden était à Lille

« J’essayais de le recadrer quand il était trop nonchalant. C’est arrivé deux ou trois fois. Je lui disais à l’échauffement qu’il n’était pas dedans. Il me disait t’inquiète et mettait deux buts. Tu veux que je fasse quoi ? (rires) ».

 

Eden dans le vestiaire

« C’était un gros chambreur qui aimait rire. Il n’arrêtait pas de raconter des conneries. C’était un bon équipier qui aimait faire des blagues mais qui se faisait bien chambrer en retour. Il en a mangé quelques belles. J’étais parfois dans le coup aussi. Il fallait, ça lui faisait du bien (rires) ».

 

L’amitié qui les lie

« Je suis pote avec lui que parce qu’il nous a fait gagner, c’est tout. (il éclate de rire) Le talent force le respect et comme il ne prenait personne de haut, il était très apprécié. On n’a pas perdu le contact depuis qu’il est parti à Londres. On ne se parle pas tous les jours pour autant, mais on discute souvent de tout, de rien, de nos familles. Et Dieu sait si la sienne est importante ».

 

La suite dans La Dernière Heure, version papier

Rio de passage dans Téléfoot

Rio était l’invité de Téléfoot ce dimanche et a évoqué plusieurs sujets en relation bien évidemment avec l’équipe de France. Mais commençons tout d’abord par l’avis du capitaine lillois sur deux anciens de ses coéquipiers : Dimitri Payet et Eden Hazard.

 

« Eden (Hazard), je le trouve plutôt pas mal. C’est le seul qui arrive à créer des différences et il recherche les une-deux même si ça ne revient pas tout le temps. On sait que quand il a le ballon, il peut toujours faire la différence. Je le trouve un peu esseulé quand même. […] J’étais très surpris par la notation de Dimitri Payet en Angleterre parce qu’à Lille et à Marseille, il lui a fallu une année pour se mettre en route. A West Ham, il s’est très vite adapté et du coup il a enchaîné avec l’Équipe de France à un niveau que l’on n’avait pas connu jusqu’à présent. Je pense qu’il peut tenir ce niveau de jeu grâce à son aisance technique. A l’entrainement comme en match, il était au-dessus du lot. Il manquait de régularité, ce qu’il a réussi à acquérir aujourd’hui […] L’équipe qui m’a le plus impressionné pour l’instant, c’est la Croatie ».

 

Mavuba telefoot

 

Puis poursuivons par l’équipe de France de manière plus globale avec le match de la Suisse de ce soir.

 

« Ce groupe, je le sens très bien. Je pense que la pression du premier tour doit passer pour qu’ils se lâchent et qu’ils se libèrent. On a le potentiel pour faire mieux au niveau du contenu dans nos matchs […] Je ne suis pas avec Paul Pogba au quotidien mais, comme le souligne son agent, c’est quelqu’un d’assez détendu. On a l’impression que le stress et la pression n’ont pas d’impact sur lui. C’est vrai qu’il est un peu moins performant depuis deux matchs mais c’est difficile de juger comme ça de loin. Je sais qu’il peut faire mieux et j’espère qu’il va le faire contre la Suisse. Sur le France-Suisse, je ne vois que deux changements à faire, c’est de protéger les joueurs qui peuvent être suspendus (N’Golo Kanté et Olivier Giroud devraient être remplacés par Yohan Cabaye et André-Pierre Gignac). Pour moi, Antoine Griezmann et Paul Pogba, ce sont des titulaires qui reviennent après leur sortie face à l’Albanie. Je ne suis même pas sûr qu’il y a une volonté de faire tourner. Les remplaçants savent qu’ils sont là pour soutenir les titulaires. Après, tout est une question d’équilibre, si Paul Pogba est bon à gauche tu devrais enlever Blaise Matuidi alors que tous les deux peuvent être complémentaires. Pour défendre sur les corners, il faut bosser sur les vidéos et plus particulièrement sur les déplacements de chaque joueur, notamment ceux qui reprennent plus de la tête. Généralement, les entraîneurs mettent leur meilleur joueur de la tête en homme libre au niveau du premier poteau pour que le gardien puisse intercepter. Parfois, on a des joueurs aux poteaux, ça dépend. Moi je marquais toujours le poteau, au moins j’étais tranquille (rires) ».

 

 

https://twitter.com/riomavuba/status/744498289345691648

 

Retrouvez l’intégralité de l’émission ICI

#EmergencyLessons

Parce que l’éducation est un droit fondamental pour tous les enfants et qu’ils sont encore 124 millions aujourd’hui dans le monde à ne pas pouvoir aller à l’école, l’UNICEF France a choisi de mettre un coup de projecteur sur cette problématique.

 

Trop d’enfants du monde quittent l’école ou reçoivent une éducation ponctuelle et irrégulière. Chacun de ces enfants a des rêves qu’ils ne pourront jamais accomplir, leur potentiel ne sera jamais réalisé. En s’assurant que chaque enfant ait accès à une éducation de qualité, nous posons les bases de la croissance, la transformation, l’innovation, l’opportunité et l’égalité. Que ce soit dans les temps de crise ou les périodes de paix, dans les villes ou dans des villages éloignés, nous nous attachons à la réalisation d’un but fondamental, non-négociable : l’éducation de qualité pour tous.

 

CjyFgecUgAAmQQG

 

#EmergencyLessons célèbre le rôle et l’importance de l’éducation pour tous : En cas d’urgence ou de catastrophes naturelles (séismes, inondations, conflits civils, crises sanitaires comme l’épidémie d’Ebola), l’éducation des enfants peut être perturbée et, souvent, abandonnée. Mais l’éducation et l’école est la seule chose qui donne aux enfants un sentiment de normalité. C’est la routine, les amis, le soutien, l’espoir pour l’avenir qui permet aux enfants de mieux faire face aux difficultés. Pendant et après les situations d’urgence, l’éducation est essentielle pour permettre aux enfants de non seulement survivre, mais aussi de prospérer.

 

#EmergencyLessons met en avant ce constat grâce à des leçons d’enfants vivant à travers des crise à travers le monde. Ils partagent avec nous ce qu’ils aiment à propos de l’école, et vous encourage à faire la même chose.

 

IRQA2015-00162

 

En dehors de cette campagne, voici quelques «actions clés » de l’UNICEF en faveur de l’éducation :

– Mener des campagnes de mobilisation et de plaidoyer.

– « Accompagner » les pays dans l’élaboration et la mise en œuvre de politiques en faveur de l’éducation

– Promouvoir les soins et le développement du jeune enfant pour que l’éducation prenne un « bon départ ».

– Renforcer les partenariats en faveur de l’éducation des filles. Aider les écoles à fournir du matériel, de l’eau salubre et des sanitaires

 

Plus d’informations sur http://www.fr.emergencylessons.eu

 

 

Avec le soutien de Tom Hiddleston